Conseil municipal du 8/12/2023 – Jausiers Bradé ! Ecole Michelet liquidée ?

9/12/2023 – Un triste bilan pour ce conseil (lire ici le compte-rendu complet). Notre EURL (élu unipersonnel au respect limité) de maire a tout bonnement décidé de liquider notre patrimoine affectif hyérois.

Malgré l’intervention passionnée de Martine Agosta et le votre CONTRE d’HTN, le maire a entériné la vente de Jausiers à 187,50€ du m²! M. Giran a donc bradé pour un prix dérisoire les vacances, les souvenirs et les rires de 4 générations d’enfants et ceux des adultes que nous sommes devenus sans respect pour notre identité hyéroise.

Réponse du maire, le populisme est en marche. C’est un peu court M. Giran ! Mais le populisme en fait est surtout entretenu par les hommes politiques professionnels comme lui qui disent une chose quand ils sont députés et en font une autre quand ils sont Maire (cf. 70ans retraite politique et la suppression de facebook ).

Quant à l’école Michelet, il est permis de douter du bien fondé de cette fermeture en raison d’un avis défavorable de la commission de sécurité. L’avis énoncé par Mme Marino adjointe à l’Education avec beaucoup de confusion concernant les 16 points problématiques sauf sur celui qui concerne l’accès des moyens de secours. Bref, de là à penser que cette fermeture provisoire deviennent une liquidation définitive à cause d’une commission tatillonne (aux dires du maire), il n’y a qu’un pas qui nous inquiète au plus haut point : qui veut tuer son chien, dit qu’il a la rage !

Conseil municipal du 11/10/2023, un affront et une déflagration pour le Maire !

11/10/2023 – Un conseil, vraiment extraordinaire, s’est tenu ce mercredi 11 octobre 2023 pour le vote d’un nouveau maire-adjoint en remplacement d’une adjointe démissionnaire, Mme Bernardini.

Extraordinaire car le Maire a été mis en minorité puisque sa nouvelle adjointe n’a recueilli que 21 voix sur 45. Pourtant tout avait été préparé pour avantager au mieux la future élue : tripatouillages sur les bulletins de vote aux dimensions inégales et un grand flou lors de l’annonce du résultat du vote qui aurait dû nécessiter peut-être 2 voire 3 tours de scrutin !

Rappelons que les élus de la majorité sont au nombre de 33. C’est donc un affront et une déflagration qui auront des répercussions certaines sur la vie politique locale à court terme. Une situation incroyable qu’aucune ville du Var n’a connu depuis plus de 20 ans. La personnalité et la politique du maire posent donc problème non seulement à l’opposition mais également à près de 40% des élus de la majorité !

Quant à la réponse sur la question d’actualité pour nos foilkite surfers, elle est lunaire et tout simplement le reflet parfait de la pensée technocratique d’un politicien professionnel.

Pour M. Giran, « la commune n’est pas en principe un financeur dans ce domaine, c’est la région qui s’en charge, mais bon, s’ils sont demandeurs, on étudiera leur demande, mais ils n’ont rien demandé… », ah bon ? Pourtant, le club aurait bien fait des demandes pour être soutenu pour les prochains JO ! A cela, le maire ajoute que la commune va effectuer « une reprise totale de la base nautique » de kite, ah bon ? Le club ne semble pas très au courant…

Pour finir, M. Giran indique que « si la France a des médailles, elles seront hyéroises ». Quelle phrase ! Quel cynisme incroyable ! En réalité, dans son propos, on sent bien l’absence d’envie de supporter des jeunes sportifs hyérois valeureux. Tout est fait (ou plutôt rien n’est fait) pour récupérer leur rayonnement et les honneurs au moindre coût pour la ville. [Photo : championnat du monde de Kitefoil 2022 – Les Hyérois Lauriane Nolot et Axel Mazella médaillés] Dernière minute : Lauriane Nolot a été élue marin de l’année le 8/12/2023 !

Police Municipale : M. Giran, il n’y a aucun mal à changer d’avis. Pourvu que ce soit dans le bon sens…et celui d’HTN

20/08/2023

Après plusieurs interventions de Karine Tropini, les idées d’HTN en matière de sécurité avancent dans la tête de M. Giran. Bien sûr une forme de fierté mal placée et peut-être aussi une certaine opposition idéologique de ce centriste de gauche dans les années 80 l’emêcheront toujours de reconnaitre notre bon sens concernant la sécurité et les moyens alloués à la « PM ».

Mais enfin, oui ENFIN, nos propositions sont appliquées et c’est là bien l’essentiel pour aller vers une amlioration de la tranquillité publique !

Libérez-nous des moustiques !

02/07/2023

Au vu de la réponse du Maire devant le conseil municipal du 23 juin 2023, l’affaire n’est pas gagnée !

En effet, la politique anti-moustique de M. Giran ne se cantonne qu’à des bornes à hormones avec CO2 qui, semble t-il, ne fonctionnent pas autant que nécessaire pour faire chuter de manière drastique les attaques de moustiques.… Il est vrai que cette solution a un coût important notamment en consommables tous les mois.

C’est d’ailleurs pour cela que Hyères Tout Naturellement avait proposé une solution alternative ou complémentaire avec des pièges pondoirs qui sont efficaces et peu onéreux. Karine Tropini a proposé qu’ils soient distribués aux Hyérois pour compléter le dispositif actuel de bornes.

😡 Hélas et comme toujours, le Maire, en bon autocrate qui décide de tout, tout seul, a réagi avec mépris, suffisance et arrogance à notre proposition constructive. On frôle la pathologie incurable, c’est pathétique et triste pour notre ville🙄



Tombolo, le droit de savoir !

et de se forger sa propre opinion !

Vendredi 24 février lors du conseil municipal, HTN a ouvert le débat sur les projets de sauvegarde du tombolo. Seule ombre au tableau un maire qui focalise sur SA solution et qui faute d’argument ne trouvera comme réponse que l’insulte (ça devient une habitude pénible) et la caricature. Triste pour le débat démocratique qui n’a pas pu se tenir sur un sujet sérieux qui aurait dû laisser de côté la politique politicienne.

En résumé :

  • M. Giran veut une digue en béton irréversible de type roulette russe puisque le projet Artelia ne suit pas les recommandations des ingénieurs de l’Etat qui demandent une évaluation des impacts de l’ouvrage sur les phénomènes d’érosion et sur herbiers de posidonies (cf. rapport du CGEDD) et qui rappellent que le document stratégique de façade méditerranée, le DSF (cadre de stratégie nationale de gestion des zones côtières mis en place par l’Etat pour anticiper les conséquences du changement climatique et de l’élévation du niveau de la mer) fait autorité à travers le code de l’environnement. Il prévoit notamment que tous les ouvrages en mer doivent être compatibles avec ses orientations qui interdisent tout aménagement entraînant un impact sur les zones lagunaires telles que notre tombolo. En l’état, le projet de la commune serait donc tout simplement illégal. 
  • Aux dires du cabinet son efficacité sera limitée mais son coût sera lui bien évolutif. Les travaux n’ont pas commencé que le chiffrage évoqué est déjà passé de 2.5M€ à 4 et même à 14M€ si l’on tient compte des rechargements en sable qu’il faudra réaliser.
  • Pour HTN, la sagesse voudrait que l’on privilégie une solution réversible et peu coûteuse, à savoir celle du recul stratégique de la route et du canal. C’est en tout cas ce qu’il faudrait envisager avant toute solution « dure » inefficace pour lesquelles les retours d’expérience sont considérés comme défavorables par les scientifiques (intervention d’Eric Martin CM 24 02 2023).
  • HTN se veut lanceur d’alerte pour sauver le tombolo et éclairer le débat. Le maire a, quant à lui, usé de multiples manipulations pour fermer et orienter le débat vers sa solution 100% béton (cf. les manipulations de JPG). Pour HTN, nous avons assez de béton sur terre, évitons d’en rajouter en mer !
Intervention d’Eric Martin

L’OGS n’existe pas selon JP Giran….

Loin de toutes polémiques, voici une vidéo de Michel Augias sur le sujet :

Conseil municipal du 24/02 partie I : des économies qui coûtent cher !

Ce vendredi 24 février 2023, le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB) défini comme une discussion tenue par le conseil municipal a porté sur les grandes lignes du budget à venir. Le Maire s’est félicité d’un bilan financier qui parait assez flatteur à première vue mais qui comprime en réalité abusivement le budget de fonctionnement et donc néglige l’entretien de la ville pour des économies qui nous coûtent cher au final

Intervention d’Eric Martin

« Les finances de la ville se portent bien depuis de très nombreuses années. En 2023, cela devrait être encore le cas malgré l’augmentation des charges de restauration scolaire et la hausse du prix des fluides énergétiques plus contenue tout de même cette année grâce à l’intervention de l’Etat.

Cela étant, quand nous voyons l’état général de la ville qui manque cruellement d’entretien,  vous comprendrez que l’on puisse souhaiter que la contrainte qui pèse sur le fonctionnement depuis des années puisse être légèrement desserrée pour redonner du lustre à notre ville. Des marges de manœuvres existent notamment sur l’achat de fournitures. Cela permettrait aux divers services de mieux fonctionner et de pouvoir enfin réaliser des prestations plus qualitatives pour le bien être de la population. Je rappelle également que nous avons tout intérêt à bien entretenir l’existant car la reconstruction coûte toujours très chère, l’espace 3000 en est un bel exemple.

Concernant l’investissement, on aurait aimé avoir les grandes lignes et l’enveloppe correspondant à chacune de ces opérations. Vous savez que nous sommes très sensibles à la diminution de la facture énergétique de la ville. Si un effort a été réalisé sur les véhicules électriques et va être réalisé sur les énergies renouvelables avec l’installation d’ombrières photovoltaïques sur le parking de la piscine, cet effort doit se poursuivre avec  plus d’intensité et être généralisé car dans ce domaine Hyères est à la traine avec seulement 62m² de panneaux solaires installés sur les infrastructures municipales.

Conseil municipal du 8 mars 2022

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-dob-8-03-2022-2.jpg.Privé de parole le 25 février dernier par un maire peu soucieux d’un débat démocratique équitable, c’est finalement le 8 mars qu’Eric Martin a pu exprimer le point de vue du groupe HTN sur les orientations budgétaires par la voix de Geneviève Burki (Eric Martin étant retenu par ses obligations professionnelles).
intervention in extensoVisiblement énervé par nos propos sur ses projets « déraisonnables » et dont « la tenue dans le temps interroge », JP Giran n’a – comme d’habitude – pas répondu à nos interrogations.
Var Matin du 10/03/2022

>> Il n’était pas question de revenir sur certains de ses projets dont le coût/avantage est très discutable (place Clémenceau) et dont le montage financier laisse parfois à désirer (base nautique). Sur la promenade du bord de mer dont on ne conteste pas l’utilité et qui faisait partie de notre programme en 2014, on déplore une conception précipitée sans se préoccuper des assauts des vagues. C’est seulement maintenant que la municipalité se rend compte de cette problématique puisque la « fameuse promenade » va faire l’objet prochainement d’un renforcement de son trait de côte : on marche à l’envers, cela aurait dû être intégré dans les travaux initiaux !

>> Il s’agissait en réalité de démontrer que ces projets se sont fait en rupture avec les fondamentaux de notre ville à savoir la propreté, le bon état des voies communales et la sécurité qui ne sont plus ses priorités. Il faudrait que M. Giran aille faire un tour à Cannes ou à Mandelieu pour voir la différence !

Mais le cœur de l’intervention concernait la transition énergétique notamment sous son angle économique, qu’il ne maîtrise absolument pas et qu’il ne sait pas impulser dans une ville où le soleil brille 300 jours par an. Bref, il n’a pas saisi notre proposition visant à préparer l’avenir.

Après une énumération de chiffres pour défendre sa politique « tape à l’œil », il a fait preuve d’une parfaite mauvaise foi quand il a abordé le commerce de centre-ville et ses vitrines parfois vides qui, pour lui, se porte bien puisqu’il « n’y a plus de commerces vacants ». Cela en dit long sur sa crédibilité et son appréciation de la réalité de terrain sur les autres sujets.  On a vraiment l’impression d’une gestion hors sol à l’image d’un ministre de l’éducation qui se féliciterait des taux de réussite aux examens merveilleux alors que le ressenti est tout autre et que le niveau baisse.

Et oui à Hyères, malgré les indicateurs au vert du maire, le niveau baisse fortement en matière de propreté, de voirie et de sécurité.

Voici quelques images du laisser-aller au niveau de la voirie, au niveau de l’avenue Ambroise Thomas, du chemin de la grotte aux fées, etc. qui sont dans un état lamentable