L’art de vivre à la Hyéroise!

28/05/2024 – Vous aimez l’art de vivre à la Hyéroise, ce qui se passera à Hyères sur les 10 ans à venir vous passionne ! Nous aussi et tout cela était précisément à l’honneur lors de la réunion publique de l’Association « Un espoir pour Hyères 2026 », le vendredi 24 Mai de 18h30 à 20h à l’hôtel IBIS du quartier de la gare.

Quand on est né à Hyères, on partage forcément ces préoccupations. Quand on a rejoint notre cité, c’est que l’on a été attiré par cette terre d’exception. Une ville à taille humaine, ensoleillée, de bord de mer, bien desservie par tous types de transport, envahie par la nature et les jardins, une ville sûre et tranquille avec ses petits commerces attrayants, une ville propre et bien entretenue à l’urbanisation maîtrisée.

Aujourd’hui, au delà des multiples incartades du maire, cet équilibre subtil est en péril, la bétonisation massive, l’entretien de la voierie désastreux, la propreté en baisse, le manque de moyens attribués à la police municipale et la perte de vitesse du commerce de centre-ville sont autant de signaux qui menacent notre pépite.

« Un espoir pour Hyères 2026 » met en avant des idées, un projet, viendront ensuite des personnalités pour les porter à la victoire. L’association a pour but essentiel de rappeler aux Hyérois que le déclin n’est pas une fatalité !

Ensemble, nous pouvons construire une ville « cocon » qui respecte son passé, s’épanouit dans le présent et se prépare de manière responsable pour l’avenir sans perdre son âme, son identité, bien au contraire !

Incendie à la clinique St-Marguerite

27/05/2024 – Triste actualité pour notre clinique hyéroise ce week-end, dans la nuit de vendredi à samedi, aux alentours de 3h30, un incendie s’est déclaré dans la partie radiologie au rez-de-chaussée de la clinique Sainte-Marguerite à Hyères. Il n’y a eu pas de victimes mais, la radiologie est détruite, les fumées ont fait d’importants dégâts.

Nous sommes heureux de constater qu’aucune victime n’est à déplorer et nous imaginons l’angoisse ressentie par la trentaine de patients présents cette nuit là.

Au vu de ces dégâts d’une extrême gravité, la fermeture de cet établissement risque de se compter en années si réouverture il y a… Plus que jamais, le projet de déplacement et de reconstruction de la clinique sur la ZAC du Roubaud se pose concrètement (cf. nos articles sur le sujet 1 & 2)

Protection du tombolo, les digues c’est du bricolage : le recul est une VRAIE solution durable ?

Le 21 février 2024, la « 7e compagnie de MTPM » était de sortie pour soi-disant protéger le tombolo ouest avec une solution absurde, la construction d’une digue massive.

Il s’agit là d’un manque total de vision des politiques locaux (selon l’avis d’un professeur d’université bien au courant du projet de digue). Ces hommes et femmes politiques sont hélas aussi incompétents sur les phénomènes d’érosion du littoral que déterminés à vouloir sauver le tombolo avec une fausse solution, une solution forcément non durable dans un contexte d’érosion forte du littoral varois.

Notre solution durable, un recul stratégique d’une petite centaine de mètres de la route et du canal, permettrait de sauver le tombolo et la route pour quelques années pour un coût très raisonnable.

Au delà de la digue et du tombolo, toute la côte varoise est concernée par ces phénomènes d’érosion. Comme nous l’avions déploré, de nombreux équipements récents de bord de mer faits sous la mandature Giran n’ont pas été conçus en tenant compte de ce phénomène et sont probablement voués à la destruction. C’est une vision à courte vue pour satisfaire, à la va-vite, un calendrier électoraliste, la promenade de bord de mer en est l’exemple parfait puisqu’à chaque coup de mer, il faut la remettre en état. Là aussi, un recul aurait été avant-gardiste et judicieux. L’OGS avait pourtant bien stipulé de traiter l’érosion du trait côte avant de réaliser les travaux.

Video promenade du bord de mer

Pôle Multi-modal – Pôle multi-retards

10/11/2023 – Dans l’édition du journal local du 2 novembre 2023, nous avons appris que M. GIRAN a dévoilé au CIL de la gare en solo (faire tout tout seul sans prendre l’avis de ses adjoints, un vilain défaut rendu public le 26/10/2023 ) le projet du pôle d’échanges multi-modal.

Communiqué du 3/11/2023

Ce projet TPM date et tarde à sortir de terre après 9 ans de mandature GIran. Si ce n’est pas le rêve au niveau délai, ça l’est encore moins au niveau de la réflexion sur les lignes de transport intra-communales, notamment la desserte vers l’aéroport et le centre-ville, totalement oubliées, au moment où le terrain très stratégique de l’ex-EDF se libère. Dommage pour l’avenir, on préfère encore y « placer » des immeubles !

Quant au volet architectural, reprendre un cabinet déjà sollicité par la ville pour une réalisation loin de faire l’unanimité, à savoir la place Clémenceau avec son budget financier anormalement délirant et son aspect minéral trop présent, il fallait oser, GIRAN l’a fait ! Ne parlons non plus du parking dont la gratuité est menacée, une promesse de campagne sans doute…

Clinique Sainte-Marguerite : un dossier très mal anticipé par M. Giran

2/11/2023

Temps 1 : 2020-2023, La Crau occupe le vide laissé par le maire d’Hyères.

L’ex-clinique de l’Espérance a 50 ans et sa direction souhaite depuis 4 ans moderniser son plateau technique, augmenter la capacité d’hospitalisation et disposer de plus de places de parking ce qui n’est pas faisable sur le site actuel de la structure.

Cette problématique, M. Politi s’en est pleinement saisi durant les municipales de 2020 et a proposé dans son programme une option intéressante disponible sur la zone d’aménagement concerté du Roubaud, offrant 10 hectares de terrain permettant de satisfaire les légitimes besoins de modernisation de la clinique.

Interview de Clémentine Vincent (HTN) au sujet de la clinique 8/03/2020

A la même époque, le moins que l’on puisse dire c’est que le maire d’Hyères ne fait pas preuve d’un grand volontarisme pour faire aboutir cette solution et déclare même lors du débat des municipales « les opérateurs privés, c’est à eux, s’ils souhaitent réunir leur 3 cliniques de le faire ». Il faut avouer que comme soutien il y a mieux ! Les quelques échanges qu’il a eus avec le directeur, M. Thiré, ont rapidement été difficiles voire tendus. Il est évident que le manque d’ambition pour porter ce projet et une personnalité autoritaire (bien connue de tous maintenant) n’ont pas été facilitateurs et de fait, M. Giran n’a pas su créer les conditions favorables à l’établissement de ce regroupement de cliniques à Hyères au moment où il fallait le faire.

Extrait du débat – municipales 2020

Alors que ce n’était ni le souhait initial de la direction de la clinique, ni celui d’HTN, faute de proposition hyéroise, à cette époque, le maire de La Crau se montre plus réceptif et motivé et propose un terrain rendant possible le déménagement des cliniques Sainte Marguerite, Saint Jean et Saint Roch sur un seul site. Dès lors, la concertation entre partenaires commence pour finaliser le projet.

Temps 2 : octobre 2023, Hyères via MTPM reprend tardivement la main au prix d’un clash politique à la Métropole

Etonnamment, trois ans plus tard, M. Giran, maire d’Hyères mais aussi Président de MTPM, s’oppose maintenant au déclassement des terrains agricoles à La Crau, la compétence étant désormais métropolitaine, bloquant ainsi le projet de déménagement  à La Crau des cliniques. Dans l’édition de Var-Matin du 31/10/2023, il indique ne pas souhaiter le départ de la  clinique Sainte-Marguerite de sa ville et fait sienne notre proposition de terrain de la ZAC du Roubaud.

Ce qui pour HTN et M. Politi était une évidence, 3 ans plus tard, un maire non visionnaire propose cette solution sans l’avoir fait figurer dans son programme des municipales (aucun mot sur la clinique en page 10) et surtout en créant une crise politique majeure sans précédent à la Métropole, après seulement 6 mois de présidence.

Communiqué HTN Var-Matin 1/11/2023

Il n’est pas bien difficile de comprendre que M. Giran a très mal anticipé ce dossier car bien évidemment, cette clinique doit rester hyéroise non seulement pour les habitants de la 3e ville du Var mais aussi pour ceux des communes de la porte des Maures qui y sont très attachés.

Au final, ce carton plein dans la nullité d’anticipation de la part de M. Giran aura eu pour conséquences non seulement une grave crise politique mais aussi et surtout un retard d’au moins 3 ans concernant la modernisation de la structure sanitaire et, ce, au détriment de tous les patients du bassin hyérois. Un véritable scandale !

Communiqué HTN du 31/10/2023

Black monday pour JP Giran !

30/10/2023 – 5 jours ont passé depuis le désaveu du maire par plusieurs membres de sa majorité. En ce début de semaine aucun communiqué de cohésion de la majorité n’a été rendu public quant à un soutien inconditionnel au maire en place.   Décidément, c’est un black Monday pour M. Giran qui a réussi aujourd’hui à se mettre à dos officiellement  le maire de La Crau qui a démissionné  de son poste de vice-président de la métropole Toulon Provence Méditerranée en dénonçant des propos  malsains (cf. Var-Matin) et une attitude malveillante de la part de M. Giran. 

>>> notre analyse des raisons de la discorde

Après à peine 6 mois de présidence, à la métropole, comme à Hyères, la personnalité de M. Giran semble poser un réel problème, du jamais vu depuis 20 ans !

Interviewvé sur BFM-TV toulon, M. Giran expliquait que, pilote de MTPM, sa prochaine action consisterait à faire « marcher le bateau ». Franchement, pour l’instant le bateau coule capitaine !

Club House du stade Véran

28/10/2023- HTN était présent à 11h à l’inauguration du Club House du stade André Véran. Ce fut l’occasion de retrouver les Hyérois de tous âges passionnés par le ballon ovale. Et forcément à l’instar de l’ovalie locale, des souvenirs bien ancrés dans la mémoire collective, l’ambiance a été chaleureuse pour accueillir ce nouvel équipement du club cofinancé par la Métropole et le département.

  • Tout d’abord, le discours, très long du maire de 23 minutes (pourquoi pas, le rugby vaut bien cela !), est à mettre en relation avec celui de la minute de silence pour la tuerie d’Arras qui aura duré 4 minutes le 16 octobre dernier (la République méritait mieux que ça !) sans aucune représentation républicaine afirmée (pas d’élus en écharpe tricolore, ni de drapeau ni de protocole digne de l’évènement).
  • Pourquoi le maire de La Crau, commune importante du RCHCC, n’était-il pas présent ? Comme avec 12 de ses élus de la majorité, M. Giran est en délicatesse avec M. Simon, une brouille liée encore une fois à la personalité du maire d’Hyères et à des dossiers complexes à gérer entre les 2 communes.
  • A quel titre M. Falco, l’ex-patron de la métropole condamné en avril 2023 à 3 ans de prison avec sursis et à cinq ans d’inéligibilité pour recel de détournement de fonds publics, était-il présent ? Aucun ! Une « solidarité » politique curieuse qui en dit long sur « l’éthique » en politique de M. Giran.
  • A quel titre Mme Giran fille s’est-elle permis de malmener Mme Bernardini, 2e adjointe démissionnaire de son père, mais toujours conseillère du département cofinanceur de l’équipement, et dont la présence était pleinement officielle et légitime ? Aucun ! Un comportement impensable, irrespectueux et inadmissible qui en dit long sur les pratiques politiques du clan Giran. Fidèle à sa réputation, le maire n’a pu s’empêcher de mêler le sport à sa politique inachevée… et une fois encore a tenté d’intimider celle qui était sa 2ème adjointe, présidente de la Commission Sports et Jeunesse au Département en envoyant sa fille à l’attaque ? Ambiance électrique chez les Giran en cemoment…
  • Comme pour le centre commercial du nautisme, le maire a inauguré un équipement de 2.5M€ encore inachevé, plus pour l’amour de son image et de son égo que du travail bien fait et bien fini : la salle de musculation serait inondée et le sous-sol à finir. Bref, levée de réserves, malfaçons, désordres risquent encore d’être au RDV et la signature du PV de la réception des travaux n’est pas pour demain ! Ne parlons pas non plus de la tribune jouxtant le club house, elle rouille désespérément. Une fois de plus, tout est fait pour les inaugurations et « la coupe des rubans » au détriment de l’entretien de l’existant.
  • Fidèle à sa réputation, le maire n’a pu s’empêcher de mêler le sport à sa politique inachevée… et une fois encore a tenté d’intimider celle qui était sa 2ème adjointe, présidente de la Commission Sports et Jeunesse au Département en envoyant sa fille à l’attaque ? Ambiance électrique chez leq Giran en cemoment…

Jean-Pierre Tyran !

26/10/2023 – On vous l’avait dit ! Depuis plusieurs mois, le groupe HTN avait prévenu : la personnalité du maire, un homme grossier, autoritaire qui décide de tout tout seul finirait par poser problème au sein même de sa majorité. Le malaise est à présent public et Var-Matin y consacre une double page dans son édition du 26/10/2023, c’est dire l’importance du mal-être de ces élus. La politique du maire est également pointée du doigt. Quant à ses réponses hallucinantes, elles confirment en tout point les griefs formulés par les siens à son encontre, CQFD !

Un tel désavoeu, un tel affront et l’ambiance toxique au sein de la majorité municipale qui va avec auront forcément de lourdes répercussions sur la politique locale à court terme. Une situation incroyable qu’aucune ville du Var n’a connu au cours des 20 dernières années.